Ce qu’il faut retenir du premier débat présidentiel en France

François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon se sont affrontés lundi soir pour la première fois.

Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, et les autres…

Les candidats à la Présidentielle française sont toujours outillés en arguments, ceux de 2017 le sont encore plus lors de ce débat présidentiel. Nous avons eu droit à des échanges, des remises à niveau, à des railleries subtiles (Ah sacré Mélenchon) et également à des paroles « rayées » (Marine, oh !!! Marine).

Bénoît Hamon et François Fillon

De la gauche vers la droite, Bénoît Hamon et François Fillon.
Source: www.non-stop-politique.fr

Bénoît Hamon et Fillon, que dire de vous ?

Je ne sais pas ce que je pourrais bien dire des deux candidats, respectivement de la Gauche et de la Droite. En analysant leurs idées et leurs propos lors de ce débat présidentiel, il faut avouer qu’il n’y a pas réellement de surprises. François Fillon, il est assez difficile de lui faire confiance à présent, vu les accusations qui pèsent sur lui. Notre cher Bénoît est calme, posé (un peu comme François Hollande à l’époque contre Sarkozy), défend ses idées sans s’emporter. C’est un candidat idéal a priori (pas forcément LE candidat idéal).

Marine Le Pen

Marine Le Pen
Source: ouest-france.fr

Marine Le Pen, le combat fut dur, on te l’accorde

Notre candidate favorite (c’est quand même Marine) n’a pas réellement été à la hauteur de mes attentes lors de ce débat présidentiel. Elle aurait pu mieux faire. Bah oui Marine, tu aurais pu mieux faire, n’est-ce pas ?

Pour ma part, ses idées ne semblent pas vraiment réalisables. Elle dit peut-être ce que beaucoup de français voudraient entendre, elle dit peut-être ce que certains français pensent tout bas, c’est possible. On sent qu’elle met dans un même panier, l’immigration et la laïcité. Lorsqu’elle dit également qu’il faut empêcher d’autres migrants d’aller en France et empêcher toute forme d’immigration, on sent qu’elle ne connaît pas les besoins et la dépendance de la France à l’égard de ces migrants tant aimés. Il faut également se demander si elle a mesuré l’étendue de l’applicabilité d’une telle décision, on ne le saura qu’après le début de son mandat à la tête de l’Etat français, enfin, si elle y parvient.

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon.
Source: France 24

Pragmatique et vertueux Mélenchon

Il tient des propos assez taillés sur mesure ; il n’hésite pas à dire lors de ce débat présidentiel que l’immigration est une responsabilité que doit porter la France ; il n’hésite pas à relever la responsabilité des Puissances (La France y compris) dans les guerres, celles-ci étant l’une des plus importantes causes des déplacements forcées depuis ces dernières années. Il ne se voile pas la face, il dit les choses telles qu’elles sont et les présente telles qu’elles devraient être. Il n’est pas hypocrite, selon mon analyse. Et surtout, il aurait pu être accepté dans Jamel Comédie Club (rire).

Cependant, on a parfois l’impression qu’il ne vise pas vraiment la Présidence, qu’il est juste dans la course pour faire connaître ses idées.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron
Source: medias-presse.info

Et Macron marcha sur l’eau sans glisser dans la mer

Défini comme le « Judas Iscariote » de la Gauche, il tient debout. Je pense que sa stratégie de communication fait de lui le candidat le plus surprenant de la Présidentielle 2017 en France. Il a construit son nid en faisant connaître ses idées par jet, il s’est construit une notoriété à travers sa manière de répondre et de contourner les questions avant et pendant ce débat présidentiel.

Je n’ai pas de préférence parmi ces candidats, chacun a défendu ses idées et ses positions comme il l’entend. Jean Luc Mélenchon et Macron semblent tout de même plus confiants dans leur élan de parole par rapport aux autres candidats. Ils semblent avoir des idées « évolutives », même si l’on retrouve deux ou trois choses qui se recoupent dans les projets de tous les candidats. 2017 réserve des surprises, car jusque-là, il est un peu difficile de se prononcer. De toute façon, se fier aux sondages n’est plus à la mode.

Et vous, avez-vous aimé le débat? Qui préférez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *