Faisons Les Comptes est une campagne pour exiger du gouvernement togolais des comptes pour la CAN 2013

Je ne serai pas long, je ne ferai pas de longues phrases dithyrambiques, je n’en vois pas l’intérêt. Je vous livrerai juste mes contes pour que des comptes de la CAN 2013 soient faits avant la CAN 2017.

L’équipe togolaise de football s’est qualifiée pour  la CAN 2017 (remercions le ciel, je n’y croyais plus de toute façon, c’est le moment d’être honnête, valeur qui guide ma plume en ce jour). En 2013, je n’y croyais pas non plus, et pourtant l’équipe s’est envolée pour l’Afrique du Sud. Il a été imposé à la population togolaise une cotisation expresse bon gré mal gré pour une prise en charge des  footballeurs togolais. De la hausse des coûts de communication à la hausse du carburant (pour ne citer que ceux-là), le gouvernement a mis toutes les chances de son côté pour récolter les fonds.

En 2013, tout se résumait à une formule : « tu veux, tu ne veux pas, tu vas donner ».

Bon, nous avons donné, enfin, ils ont pris en fait, avec notre consentement si silencieux. Le peuple togolais ressemblait en ce moment à cette personne malade qui agonisait, mais dont même le silence n’était point audible dans les couloirs de l’hôpital.

En décembre 2016, les dirigeants votent un décret pour une mobilisation de fonds de financements pour l’équipe togolaise de football (once again), alors qu’après les déboires de 2013, aucun compte n’a été fait aux pauvres togolais qui se sont vus retirer leurs sous. Le footballeur est unificateur, dit-on. Ce sujet nous unit tous cette fois-ci (once again) pour défendre nos sous, enfin, le peu qui nous reste.

Mais à y voir de plus près, ce ne sont pas les sous le plus important. Ce que je voudrais dénoncer est plutôt ce manque de respect et de considération du gouvernement à l’égard de la population togolaise. Franchement, lorsque les parents te confient d’aller faire des courses, tu dois faire des comptes à ton retour, n’est-ce pas ? Je ne parle pas d’une obligation stricto sensu, je parle du bon sens et d’une bienséance éducative.

Chers membres du gouvernement, j’ai une idée pour vous qui se résume en quelques phrases, cela vaut ce que ça vaut :

Nous avons l’entreprise Wacem au Togo qui fait un excellent chiffre d’affaires, entreprise dont certains membres du gouvernement et personnalités togolaises sont actionnaires. En 2013, l’entreprise a réalisé 1,9 millions de tonnes de calcaire, d’une valeur d’environ 43 milliards de francs CFA, selon le rapport de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (Itie). Pardonnez, prenez l’argent là-bas et financez l’équipe togolaise de football pour la CAN 2017 (on sait que vous avez la possibilité de le faire si vous le voulez, on va pas se mentir en fin d’année, ou bien ?), mais de grâce, laissez tranquille la population togolaise et les maigres ressources dont elle dispose pour les fêtes de fin d’année et pour le début de l’année 2017.

Chers membres du gouvernement, le bon sens, l’équité et le respect, ce sont des mots qui devraient vous parler.

#FaisonsLesComptes

Can 2013 : #FaisonsLesComptes : Crédit : www.autogo.tg

Mais avant de prendre en compte ma proposition (en espérant que vous ayez lu mon billet jusqu’à la fin), #FaisonsLesComptes d’abord.

Bien cordialement.